Nino Ferrer

 

Viva Montcuq - Oeuvre de Nino Ferrer visible à la Mairie.

C'est à la fin des années 70 que Nino Ferrer et sa famille se sont installés à Saint-Cyprien sur le canton de Montcuq, dans une bastide du XVe siècle.

Amoureux du Quercy Blanc qui lui rappelait (disait-il) la Toscane, Nino ne quittera plus jamais notre région.

En 1989, à l'occasion des célébrations du Bicentenaire de la Révolution française, Nino va s'investir davantage dans la vie locale.

Ainsi, c'est grâce à lui que le plateau de la célèbre émission télévisée Champs Elysées (de Michel Drucker) accueillit les choristes de notre commune qui interprétèrent une version de la Marseillaise arrangée musicalement par ses soins.

 

 

 


«Viva Montcuq ! »

 

 

 

 

Ce grand tableau offert par l'artiste (image ci-dessus) est exposé à l'Hôtel de Ville de Montcuq (entrée libre aux heures d'ouverture).

Visible dans l'escalier de la Mairie de Montcuq toute l'année.

 

 

 


► Découvrir le
Site de Nino Ferrer

 

On dirait le Sud...

  • En 1991, dans la plaquette d'une exposition qu'il présentait à Montcuq, Nino Ferrer
    écrivait :

« C'est un grand bonheur pour moi de pouvoir montrer à mes concitoyens ce que je cultive sur mon petit bout de planète (de tous temps qualifié sur des actes notariés de "territoire maigre et stérile"). Je ne sais pas si mes chansons et mes peintures seront aussi bonnes que les melons de mon voisin ou les cornichons de ma voisine, mais je les aurais fait pousser avec le même coeur. Et puisque je suis un italien immigré dans le Quercy, c'est dans ma langue natale que je vous dis chaleureusement : 
« viva Montcuq ! »

 

 

 

 

En 2010, France 3 a produit le documentaire "Douce France Nino Ferrer". Ce reportage livre un portait intime de l'artiste aux multiples facettes mais aussi le portrait de la région dans laquelle il avait choisi dse passer sa vie.